Archive pour la catégorie ‘2013’

Merci à Benoît Noël et Matthieu Vesques qui ont su occuper notre été sous le chaud soleil de Normandie en nous demandant de collaborer  à la confection d’un « totem » en hommage à nos produits gourmands locaux d’ hier et d’aujourd’hui.

Et comme un bonheur ne vient jamais seul, ils nous avaient également demandé de participer au salon du Livre et de la Gourmandise organisé les 19 et 20 octobre 2013 par l’Office du Tourisme de Livarot.

Nous avons ainsi pu faire partager notre passion pour les débuts de l’image animée aux 800 visiteurs de ce salon.

Merci à la Société Historique du Canton de Livarot qui a souhaité garder une trace de notre exposition et nous a demandé de relater ces fêtes qui firent la renommée de notre village.

Vous pouvez vous procurer la première partie de ce récit auprès de l’Office du Tourisme de Livarot pour la modique somme de 5 euros (Bulletin n° 29 du 2ème semestre 2013 ).

La suite sera publiée dans le bulletin n° 30 et il est vraisemblable que nous continuerons à nous intéresser aux loisirs de ceux qui s’attachèrent à ce canton avant nous et vous ferons part de nos découvertes par l’intermédiaire de ce bulletin.

Bonne lecture.

Nous sommes en 1894, notre départ n’est prévu qu’en 1907, nous avons donc le temps de profiter de ce succulent repas dont le menu est affiché sur la porte de l’Hôtel du Vivier.

Au cours de notre périple à travers le temps, nous aurons de multiples autres occasions de revenir en ce lieu magique de la gastronomie, ne serait-ce que pour les séances de marque des concours de poulinières et de pouliches dirigées par Monsieur Tambareau.

Livarot est en pleine expansion, la gare a été inaugurée en 1881 ; l’automobile, le cinématographe et l’aviation vont bientôt transformer la vie de l’humanité.

Né à Douai en 1877, Léon Bathiat a 17 ans, il ne sait pas encore que six ans plus tard il va battre le record du monde du cent mètres départ arrêté sur une bicyclette et le conserver jusqu’en 1922. Il se doute encore moins qu’il posera son avion sur le champ de course de Livarot mais n’aura pas le temps de vérifier la réputation de l’Hôtel du Vivier car sa halte ne durera que 40 minutes.

1907- Notre voyage commence à Fervaques par une superbe cavalcade enfantine, nous y retournerons l’année suivante mais nous ne raterons pas non plus la cavalcade de Livarot du 17 mai 1909, ni celle du 15 septembre 1912. 1909 est l’année des premiers meetings aériens, tout d’abord à Douai dont nous avons déjà parlé, puis à Reims. C’est à Fervaques, au cours d’un banquet, que notre député Henri Laniel annonce son intention d’organiser le premier circuit aérien de l’arrondissement de Lisieux. Ce circuit aérien a lieu en 1911 et il est remporté par … Léon Bathiat.

Les habitants de notre canton vont ensuite se passionner pour les exploits de ces aviateurs dont certains risqueront leur vie durant la grande guerre. Grâce à la présence de Monsieur Chalando, fondateur de l’Aviation Club d’ Orbec et membre de l’Aéro-Club de France, de nombreuses fêtes aériennes seront organisées dans notre région. A Livarot elles auront lieu durant l’été dans le cadre de notre Fête patronale Saint-Ouen.

La Fête Saint-Ouen ne sera cependant pas toujours une fête de l’aviation. Afin de répondre aux multiples passions des habitants du canton seront organisées notamment des fêtes horticoles, des fêtes hippiques, des fêtes gymniques, des fêtes canines, des fêtes de sports mécaniques, des fêtes humoristiques …généralement avec la participation active de la Sportive Jeanne d’ Arc et  de  l’Harmonie Municipale.

Durant toute cette période précédant la seconde guerre mondiale, Lisieux et ses manifestations resteront pour Livarot une source d’inspiration. C’est ainsi que le 10 août 1924 les membres de la « Vieille Commune de Lisieux » et leur Maire, Monsieur Georges Seigneuret, participent à la fête Saint-Ouen après être arrivés en train spécial en gare de Livarot, et que, la même année , Livarot choisit sa première « Jeune fille méritante » en adoptant un règlement très similaire à celui mis en place par la Vieille Commune pour désigner sa Rosière.

En 1938, Livarot aura la chance d’accueillir le grand concours régional de gymnastique et de musique, et le 22 mai de la même année, les livarotais auront le plaisir d’assister au très décapant défilé de la Fête de La Concorde.

Après la seconde guerre mondiale il faudra attendre 1953 pour assister à la première grande cavalcade, l’année 1951 ayant été marquée par le passage du Tour de France. Cette fête des 27 et 28 juin est appelée « Fête de l’enfance et de la grande braderie ». La plupart des cavalcades suivantes auront lieu le jour de la Fête des Mères (21 cavalcades sur les 28 organisées  de 1953 à 2011). La première Baronne de Livarot est élue en 1954. Toutes les fêtes organisées durant les mandats successifs de Monsieur Gustave Timmerman sont absolument remarquables, commerçants et industriels y participent activement. Des cars sont mis à disposition des Lexoviens afin qu’ils puissent venir voir nos fêtes.

Livarot aura également la chance d’accueillir des artistes de renommée internationale  ainsi que le célèbre aéronaute Dollfus . La cavalcade de 1960 se déroulera de nuit. A partir de 1962 les habitants de la rue Désiré Dalençon offriront un vin d’honneur à la Municipalité en remerciement des efforts déployés. En 1969 le célèbre animateur Guy Lux mettra ses talents à disposition de l’interville Livarot-Orbec.

Tous ces événements, et bien d’autres encore ( puisque nous ne nous arrêterons qu’en 2011 ), vous pourrez les revivre à travers 150 tableaux , soit plus de 50 mètres d’exposition.

Nous dédions cette exposition à Monsieur Michel Deleu, fondateur de la Société Historique du Canton de Livarot, qui a œuvré toute sa vie pour sa ville natale et est à l’origine d’associations et d’événements qui, nous l’espérons, perdureront  dans l’intérêt de notre commune.

Venez nombreux rendre hommage à tous ceux qui ont agit durant plus d’un siècle.

Jean-Pierre Betton

Président de l’Association « AGIR AVEC VOUS LIVAROTAIS »