Archive pour la catégorie ‘Carnaval de Rio’

Alors qu’à Tourlaville le Christ Rédempteur est achevé et quitte progressivement ses quartiers d’hiver (cliquer ICI) nous recevons de François-Xavier, cet ex Livariotais très expatrié, des nouvelles de ces festivités qui nous font tant rêver :

4 mars 2011 – «  Les cariocas sont cools aussi, on dit que le Christ Rédempteur, bien installé dans ses tongs sur le haut du Corcovado, applaudira quand les cariocas se mettront au boulot.
Mais peu importe, ce soir, en vous écrivant, j’entends les hurlements des chars dans les rues, des milliers de personnes qui chantent/crient les airs classiques de carnaval, C’EST PARTI !
Pour nous, c’est fête costumée ce soir, plage demain, Cordon do Boitatá  déguisé dimanche 7h du matin, sambodrome en loge dimanche soir toute la nuit pour 6 écoles, et re-loge lundi soir, à nouveau 6 écoles, puis on file se reposer les tympans pour 3 jours sur une ile tropicale au sud de Rio, retour en voilier. »

9 mars 2011 – « Après 5 jours de carnaval extraordinaires, 3 nuits blanches dont 2 passées en loge au sambodrome, nous voilà exténués de retour à une vie normale.
Les notes viennent de tomber, Beija Flor de Nilópolis est vainqueur du Carnaval de Rio de Janeiro 2011 avec son hommage au chanteur Roberto Carlos !!! »

Merci à nos amis de Rio pour toutes ces photos qui nous permettent de partager ces instants de bonheur …nous vous en donnons juste un aperçu !


François-Xavier SAINT-MARTIN qui fut premier de cordée du char de la Savoie en 1978 à  Livarot nous écrit de Rio où il vit désormais :

« À 3 semaines des défilés officiels des écoles de samba au sambodrome,  quand le roi Momo aura reçu les clés de la ville des mains du maire de Rio pour une semaine de grand n’importe quoi pour les 8 millions de cariocas, le carnaval de rue commence ce week-end à Rio avec ses premiers blocos et bandas, il y en a plus de 450 dans tous les quartiers de la ville.

Voici déjà quelques photos de la banda d’ipanema, qui a défilé hier le long de la plage d’ipanema. Cette banda traditionnelle, fondée en 1964, réunit tous les samedis de février des milliers de jeunes, vieux, riches, pauvres, gays, hétéros, célébrités, anonymes, travestis, 3ème âge, enfants dans une belle ambiance de n’importe quoi.

Nous avons prolongé par la répétition générale de Salgueiro, l’école de samba championne l’an dernier, plus de 2000 personnes dans un immense gymnase, grosses percussions, grosse chaleur et grosse ambiance, jusqu’à l’aube. »